CFP  » CE QUE GUERIR VEUT DIRE : EXPERIENCES, SIGNIFICATIONS, POLITIQUES ET TECHNOLOGIES DE LA GUERISON »

En lien avec l’axe « Médecine chinoise en Afrique » de l’ANR EsCA

coll

CE QUE GUERIR VEUT DIRE : EXPERIENCES, SIGNIFICATIONS, POLITIQUES ET TECHNOLOGIES DE LA GUERISON

Colloque de l’AMADES 2015,
Marseille, Ottawa : 27-29 mai 2015
Dakar, Printemps 2015

Deadline : 20 décembre 2014 

La fin de la maladie est investie de manière différente selon les acteurs sociaux de la santé, comme en témoignent ses qualificatifs en médecine (guérison, rémission, rétablissement, réhabilitation, convalescence) mais en santé publique et en épidémiologie (éradication, élimination). Déterminée par de nombreux facteurs et
institutions (biologiques, sociaux, politiques, symboliques, etc.), cet état que nous nommerons provisoirement guérison est anticipé, désiré et négocié tant par les malades que par les cliniciens et les chercheurs.

De nombreux travaux en sciences sociales ont abordé cette notion ou l’ont employée. Cependant, force est de constater que les contours de la guérison demeurent flous. Celle-ci est loin de se limiter à un état positif auquel accède le malade lorsqu’il recouvre la santé : Canguilhem interrogeait déjà cette normalité et soulignait « que la guérison ne se détermine pas par des interventions d’ordre uniquement physique ou physiologique ». Guérir peut, en outre,constituer une expérience reconnue socialement.

Si un grand nombre de travaux se sont attachés à questionner les différentes formes de la guérison (principalement en Europe), ils n’ont pas développé d’approche systématique ayant pour ambition théorique d’envisager la guérison comme état (être guéri) et comme processus.
Le colloque 2015 de l’AMADES propose aux anthropologues – et plus largement aux chercheurs en sciences sociales – et aux professionnels de santé de réfléchir aux différentes questions soulevées par la guérison dans ses dimensions théoriques, sociales, culturelles, cliniques et historiques (…)

Thématiques : 

  •  Ethnologies du guérir
  •  Cohérences et dissonances autour de la guérison 
  • . Epistémologies de la guérison en biomédecine 
  • Politiques et normes de la guérison et de l’éradication 
  • La guérison comme métaphore 

Les propositions de communication (environ 300 mots) uniquement en français pour Marseille et Dakar, ou en pour Ottawa, devront parvenir au plus tard le 20 décembre 2014 à l’adresse suivante :
guerir.sciencesconf.org
Le colloque se tiendra parallèlement dans trois villes : à Marseille et Ottawa simultanément du 27 au 29 mai 2015 ; à Dakar à une date du printemps qui sera précisée sur le site rapidement. Il est donc demandé aux auteurs d’indiquer clairement, dans leur proposition, la ville dans laquelle ils souhaiteraient présenter leur communication.

Plus d’informations ici : http://guerir.sciencesconf.org/


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *