Investissements chinois et création d’emplois en Algérie et en Egypte

Une note économique produite par le Groupe de la Banque Africaine de développement (avec lien téléchargeable).

La présence de la Chine dans les économies d’Afrique du Nord est en pleine expansion, à la fois en tant qu’important partenaire commercial et en tant qu’investisseur. L’engagement de la Chine est aisément perceptible dans des secteurs tels que l’énergie, le développement des infrastructures, le commerce et, de plus en plus, dans le secteur manufacturier de l’Afrique du Nord. Cependant, l’industrie nord-africaine subit l’impact lié à la compétitivité du secteur manufacturier chinois, tant au sein du marché intérieur qu’au niveau des marchés des pays tiers. Cette compétition a directement contribué au problème structurel sous-jacent du chômage dans la région et alimenté la crainte de voir l’engagement chinois porter préjudice au développement de l’Afrique du Nord.

Le rapport Investissements chinois et création d’emploi en Algérie et en Egypte explore les caractéristiques spécifiques de l’engagement de la Chine dans la région dans le but de montrer si cet engagement est créateur d’emploi au niveau local. En examinant les investissements de la Chine en dans les pays d’Afrique du Nord et leurs relations commerciales, l’article souligne l’impact de la compétitivité chinoise sur les défis du chômage en Afrique du Nord. L’article conclut en fournissant une liste de recommandations pour les pays d’Afrique du Nord, afin qu’ils puissent tirer de leurs relations avec la Chine les retombées économiques escomptées, en particulier en termes de création d’emplois.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search